iGreen Houston

Un ecolo à Houston

08 Avr

Vanille fraise

Posted in Mes infos on 08.04.14 by Merlyn

On a été tout à fait injuste avec Gérard Oury, pour « Vanille fraise ».

Vanille fraise Le film vaut bien » Rabbi Jacob » ou même « Levy et Goliath ». La vidéo devrait permettre à ceux qui ont boudé le film au cinéma de se rendre compte que le jeune homme de soixante-dix ans nommé Gérard Oury n’a rien perdu de son savoir faire rire, de son sens du gag et de son insolence. Oury se veut, plus que jamais, le pionnier du rire démystificateur. S’inspirant très librement de l’affaire des faux époux Turenge, il offre une version très délirante et très comique du « Rainbow Warrior ». « Vanille fraise » se passe, non pas en Nouvelle Zélande, mais en Italie, face à l’île de Capri. Les services secrets fabriquent de toutes pièces un couple qui doit jouer la comédie de l’amour. De plus, cela se passe sur fond de trafic d’armes. Apparemment donc, rien à voir avec Green-peace. Pour Oury, le rire reste l’arme absolue. Ici, comme dans tous ses films, il se sert d’événements plus ou moins contemporains pour en tirer une comédie. La liberté de nous moquer de nous-mêmes. Les faux époux sont interprétés par Sabine Azema et lsaach de Bankolé. Et le mari jaloux, qui surgit comme un chien dans un jeu d’espions, est joué par Pierre Arditi. Contrairement à de Funès, Bourvil ou Coluche, qui étaient des « tornades » comiques, Gérard Oury a choisi des acteurs plus dramatiques. Et cela donne soudain une étrange épaisseur à son film.

No Comments »