iGreen Houston

Un ecolo à Houston

27 Jan

Quelques citations dans la presse à propos de Vanessa Paradis

Posted in Mes infos on 27.01.14 by Merlyn

Vanessa Paradis

Enfants chanteurs, parents bonheur, on connaît le processus de béatification médiatique de ces bambins qui sortent artistes de variétés des studios d’enregistrement. Trois petits tubes et puis s’en vont… Mais voici Vanesse. Paradis, quatorze ans, enfant (?) chanteuse, voix porteuse, différente de ses congénères… «Quand j’ai vu le texte de la chanson pour la première fois, je me suis dit que c’était le plus original que j’aie jamais connu »…«J’y comprends rien. Tous ces gens qui écrivent à la maison de disque pour dire qu’ils m’aiment.»

Libération aout 87
Le trio Pain, Langolff, Roda-Gil se retrouve avec Vanessa, âgée alors d’à peine treize ans, pendant la séance d’enregistrement du disque de Sophie Marceau qui sera intitulé (prémonition ?) «Bérésina ». Vanesse s’ennuie un peu et Roda-Gil rame pour faire chanter miss La Boum. Vanessa se réveille vers trois heures du matin en s’écriant : «C’est à moi qu’il faut faire des chansons !»

France-Soir décembre 87
«Je suis dans une classe géniale. Quand il y en a un qui déconne, tout le monde suit. Par exemple, on déplace les deux pieds du bureau de l’estrade et quand le prof s’installe, il tombe »… « En interview, on tombe quelquefois sur des têtes de con, mais en général j’aime bien rencontrer des gens sympa avec qui on peut discuter.»

Le figaro décembre 87
«Tout en continuant à chanter, je souhaite poursuivre mes études, au minimum jusqu’au baccalauréat.»

Première novembre 89
«Le soir où j’ai découvert « Noce blanche », il y avait avec moi une cinquantaine de personnes que je ne connaissais pas. Je me suis enfoncée dans mon fauteuil et la lumière s’est éteinte. Maintenant, je sais que je n’irai plus jamais me voir au cinoche même si j’ai aimé le film. Quand je me suis vue, je me suis dit : Mais quelle horreur! Cache-toi, pauvre fille! Ma voix aussi m’a choquée .. ce n’est ni celle que j’entends quand je parle ni celle que j’ai quand je chante.»

L’express novembre 89
«Si j’ai un César, tant mieux. Sinon, c’est un peu comme le bac. Moi, j’ai arrêté en première, alors je m’en fous.»

Le figaro novembre 89
Avec Vanessa Paradis, on va de surprise en surprise. Dans la vie, elle n’est ni une poupée qu’on manipule ni une Lolita acidulée qui suce son pouce. A dix-sept ans, elle revendique le titre de femme. «J’ai été la bête noire du showbiz. On a critiqué ma façon de chanter, de me maquiller et de m’habiller. Qu’importe. J’aime ce qui sort de l’ordinaire…

L’événement du jeudi novembre 89
«Il faut arrêter de penser que l’on gagne des milliards en vendant des disques ou en faisant des films. Mon argent est bloqué jusqu’à ma majorité et l’on me donne juste de quoi bien vivre. Plus tard, comme tout le monde, j’aimerais acheter un appartement…
Le figaro madame décembre 89
« Pour celui que j’aime, pour «mon homme», je quitterais tout, même mon métier, s’il le fallait.»

Télé star décembre 89
«On me prend pour la reine des connes, pour un produit fabriqué. Parce que je dérange les gens, physiquement et moralement. Mais tant pis. Je n’ai pas l’intention de faire des efforts pour plaire. Je suis à prendre ou à laisser… Depuis un an, c’est une véritable passion que je vis. Je sais que ce n’est pas très gentil de dire ça mais avant, les garçons, je les faisais tourner en bourrique, je m’amusais beaucoup. Avec lui (Florent Pagny-NDLR), c’est sérieux. Je sais que je vis, pour la première fois, une très grande histoire d’amour.»

Télé star avril 90
«J’ai dû me blinder contre la haine de certains. C’est dur, à quinze ans, de s’en-tendre traiter de putain par des jaloux en pleine rue.»

Rolling stone mai 90
«Elle a ceci en commun avec Brigitte Bardot, explique Serge Gainsbourg, qu’avec une telle aura de séduction, les femelles la détestent. Elles se prennent les moules parce qu’elles craignent toutes qu’elle leur pique leur julot. »….«Je comprends ceux qui ne m’aiment pas. J’ai une vie formidable, excitante, du blé, des fringues, je voyage, et eux se font chier à l’école. C’est con et injuste mais inévitable… Je l’ai montré une fois, mon petit cul. Profitez-en bien parce que désormais, il y a toutes les chances pour que vous ne le voyiez plus.» Vanessa Paradis n’est pas seulement la meilleure chanteuse de 1989, tous âges confondus. C’est la super star internationale des années 90 dont la France n’avait jusque-là pu que rêver…

FRANCE-SOIR JUIN 90
«Moi, une star? Marilyn en était une. Je ne suis pas Marilyn, donc je ne suis pas une star.»

No Comments »