iGreen Houston

Un ecolo à Houston

26 Fév

Aldo et junior

Posted in Mes infos on 26.02.15 by Merlyn

Aldo et juniorTiré d’une célèbre BD de Wolinski, «Aldo et Junior» est une série de tableaux de famille. Aldo est un père post-soixante-huitard barbu, paumé et à l’esprit communauté. Son fils, Junior, est sérieux et préfère passer son temps à étudier les circuits intégrés qu’à courir les filles. Si ces clichés passent très bien en BD, il est plus difficile de les faire passer par le biais du cinéma. D’où une histoire politico-policière greffée par Patrick Schulmann sur la trame de départ et qui, finalement, dessert plutôt le film. Quitte à avoir un film moitié moins long, on aurait préféré que Schulmann s’en tienne aux situations de famille, truffées de gags et de quiproquos, dans lesquelles Aldo Maccione excelle, et qui révèlent un jeune talent dans la personne de Junior (Riton Liebman). Un bon divertissement.

Une nuit à CasablancaUne nuit à Casablanca

On naît marxiste toutes tendances ou on n’est pas ! Il est inutile d’essayer de décrire les situations, les gags, les calembours et les bons mots contenus dans un film des Marx Brothers. C’est là où le cinéma prend sa véritable signification, il faut le voir, et c’est tout. «Une nuit à Casablanca» fait partie de ces chefs-d’œuvre à l’état pur ; ce qui n’est pas forcément le cas pour tous les films des Marx Brothers. Si je vous dis que le trio infernal poursuit un espion dans un hôtel à Casablanca, je ne vous aurai rien dit. Parce qu’il faut regarder Groucho déambuler genoux pliés, Harpo l’écervelé au look d’épouvantail désespérément muet, nigaud et malin, ou Chico et son chapeau conique se mettant à déclamer des vers en italien sans prévenir… Il fait les voir aligner les gags au point de vous rendre malade… de rire. Il faut voir avec quelle rapidité ils enchaînent le tout. Pas le temps de retenir un bon mot ou un gag, une dizaine d’autres se bousculent au coin de la pellicule. Une seule solution : voir, revoir et revoir…

No Comments »